Qu'est-ce qu'un mandataire immobilier indépendant ?

Mandataire immobilier independant - Femme regardant devant elle en tenant ses lunettes au visage

Un mandataire immobilier est un professionnel indépendant, qui exerce ses missions à son compte. C’est un métier en plein essor ! De plus en plus de salariés veulent devenir indépendants, tout en gagnant bien leur vie et en réalisant un métier passionnant ! Le métier de mandataire immobilier comporte tous ses avantages. Le tour d’horizon complet pour tout savoir sur le rôle d’un mandataire indépendant en immobilier. 

Le métier de mandataire immobilier 

Professionnel de l’immobilier, le mandataire accompagne le vendeur et l’acheteur tout au long de la transaction. Il exerce son métier de manière indépendante, en général, avec l’appui d’un réseau de mandataires. N’étant pas agent immobilier, il ne réalise pas les ventes en son nom et pour son propre compte. 

Les principales exigences sont la motivation, un très bon sens commercial et une bonne relation aux autres. Métier en plein développement, il attire de plus en plus des personnes en reconversion professionnelle et en quête de sens et de liberté d’organisation. En effet, la vente d’un appartement constitue une vente très particulière et chargée en émotions. Le propriétaire signe un contrat ou mandat de vente avec une personne de confiance. Or, une relation de confiance se gagne par une expertise, une approche honnête et non agressive, etc. Le mandataire doit donc non seulement être un bon commercial mais aussi savoir faire preuve d’empathie pour saisir les attentes et comprendre les émotions de ses clients. 

Par ailleurs, il est nécessaire d’être bien organisé pour gérer son activité d’entrepreneur indépendant. Des connaissances juridiques sont indispensables pour maîtriser toutes les étapes d’une vente de bien immobilier ainsi que les règles d’urbanisme. Mandat simple, mandat exclusif ou mandat semi-exclusif, vous devez connaître les différences et expliquer au vendeur de biens immobiliers les atouts d’un mandat exclusif. De la même manière, vous prouverez votre expertise immobilière en étant capable d’expliquer simplement les termes complexes d’une transaction. 

Le métier de négociateur immobilier indépendant peut faire rêver ! Pourtant, réussir comme mandataire immobilier requiert une formation, une organisation, une gestion, un sens commercial, du travail, de bons outils qui facilitent le quotidien. Comme toute profession, il existe des avantages et des inconvénients au métier de mandataire immobilier. Il est essentiel de bien les avoir en tête avant de s’engager dans une reconversion professionnelle. L’adéquation entre la personne et le métier est très importante. En effet, de nombreux échecs sont liés à des outils mal utilisés, une formation initiale trop légère, une approche erronée du métier, une disponibilité trop faible, etc. 

La rémunération de l’agent commercial immobilier

En contrepartie de ses missions de prospection et d’accompagnement des vendeurs, l’agent mandataire perçoit une commission variable sur le prix de vente, en général inférieure à celle d’une agence immobilière classique. Il reverse une partie de ses honoraires à son réseau en échange des prestations fournies par ce dernier. Ainsi, son chiffre d’affaires est réalisé sur les ventes réellement signées. Certains réseaux rémunèrent également l’apport de mandat de vente ou d’autres parties de la prestation. La rémunération mensuelle d’un agent indépendant et le chiffre d’affaires réalisé par son entreprise dépendent donc du nombre de ventes réalisées et du système de commission mis en place avec l’agence ou le réseau. 

Au-delà de “combien gagne un mandataire immobilier ?”, la question est aussi “à quel moment gagne-t-il de l’argent ?”. En effet, une vente immobilière prend plusieurs mois. Il est important d’anticiper le temps d’une transaction immobilière puisque la rémunération du mandataire n’est due qu’au jour de la signature de l’acte authentique de vente. Indépendant, le mandataire ne reçoit pas un salaire mensuel ! 

Le mandataire en immobilier exerce sous le statut d’agent commercial. Il doit donc être inscrit au registre spécial des agents commerciaux (RSAC). Cela ne l’empêche pas de lancer son activité sous le régime simplifié du micro-entrepreneur, anciennement appelé auto-entrepreneur.

Certains envisagent ce métier à temps partiel, en complément de revenus de leur activité salariée. Ce n’est toutefois pas toujours la meilleure solution car devenir mandataire immobilier demande des efforts. Il peut alors être beaucoup plus long de réussir à gagner sa vie comme mandataire immobilier à temps partiel. Vérifiez bien que votre statut actuel (de salarié, de fonctionnaire ou autre) vous permet d’exercer un métier dans l’immobilier. Étudiez également votre contrat de travail notamment en cas d’obligation de loyauté et de non-concurrence. 

Les chiffres clés des mandataires immobiliers

Le nombre de mandataires immobiliers en France a été multiplié par 4 entre 2015 et 2020 ! Près de 40 000 mandataires immobiliers assurent aujourd’hui une transaction immobilière sur 5 (hors ventes entre particuliers). Ils exercent au sein d’une centaine de réseaux, dont les récentes levées de fonds accentuent le dynamisme. 

Le secteur immobilier a particulièrement bien résisté à la crise sanitaire et, fin 2021, on notait plus d’un million de transactions immobilières signées. La pandémie a accéléré la transformation digitale du secteur immobilier, sans toutefois lui faire perdre l’indispensable besoin de relations humaines. Indispensable pour établir une relation de confiance avec le vendeur et avec l’acheteur. 

L’augmentation des prix immobiliers se poursuit depuis plus de 20 ans : ainsi, entre début 1999 et fin 2018, les notaires et l’INSEE relèvent une croissance de 153 % des prix des maisons et appartements. Le recours aux mandataires immobiliers indépendants apparaît comme un bon compromis entre la vente de logements entre particuliers et la vente par l’intermédiaire des agences immobilières classiques dont les commissions apparaissent élevées. Découvrez tous les chiffres du secteur immobilier et les chiffres des mandataires en immobilier !

Les missions du mandataire immobilier 

Voici quelques-unes des missions du mandataire immobilier, l’intermédiaire indispensable entre un acheteur et un propriétaire :

  • prospection de nouveaux mandats : pour vendre un bien immobilier, il est nécessaire d’avoir un mandat avec le vendeur pour effectuer cette mission. La recherche des biens à vendre et la prospection des propriétaires vendeurs est donc une mission essentielle. Certains réseaux de mandataires partagent des solutions digitales pour cette mission de prospection. 
  • prospection d’acquéreurs potentiels : au fil des rencontres, il se crée un vivier d’acheteurs avec la définition précise de leurs besoins. Il met en relation acheteurs et vendeurs pour créer la vente idéale ! 
  • visites des biens immobiliers : l’agent mandataire organise les visites des maisons et appartements et participe aux négociations sur le prix, aux échanges et aux interrogations entre le vendeur et l’acheteur. Il conseille les deux parties tout au long de la transaction immobilière jusqu’à son aboutissement. Pour cela, son expertise juridique est un plus quand il doit rassurer ses clients sur des points de droit techniques. 
  • formalités administratives : il accompagne le vendeur dans la réalisation des différentes formalités antérieures à la vente. Toutefois, il ne peut rédiger le compromis de vente ou la promesse de vente car c’est un processus réservé aux agents immobiliers et aux notaires. 

Le mandataire immobilier exerce donc un rôle similaire à celui d’un agent immobilier ou d’un négociateur immobilier. Il peut être un généraliste de l’immobilier en axant sa pratique sur les transactions de maisons et d’appartements sur son secteur géographique. Toutefois, certains agents commerciaux immobiliers se spécialisent dans la vente de terrains, les viagers, la vente de locaux commerciaux, les bureaux d’entreprise, etc. 

Mandataire et agent immobilier : des métiers différents ? 

Agent immobilier, mandataire immobilier, négociateur immobilier, conseiller immobilier indépendant, vous êtes perdu parmi toutes ces appellations ? Tous sont des professionnels de l’immobilier ! 

Seul l’agent immobilier est titulaire de la carte professionnelle, la fameuse carte T. Cette carte professionnelle est délivrée par les chambres de commerce et d’industrie pour une durée de 3 ans renouvelable. Elle habilite l’agent immobilier indépendant ou salarié à rédiger les compromis de vente. 

La loi Hoguet du 2 janvier 1970 précise les conditions d’obtention de cette carte professionnelle d’agent immobilier : 

  • une aptitude professionnelle validée par un diplôme et une expérience dans l’immobilier : Bac + 3, formation professionnelle de niveau II ou BTS professions immobilières notamment, ainsi qu’une pratique de 3 ans. En l’absence de diplôme, une pratique dans l’immobilier jusqu’à 10 années est nécessaire. 
  • une moralité attestée par l’absence de condamnation à une peine de 3 mois d’emprisonnement au cours de 10 dernières années, l’absence de faillite personnelle ou interdiction d’exercer, la participation à plus de 25 % dans une société condamnée pour les mêmes faits. 
  • une garantie financière pour la réception des fonds. 
  • un compte séquestre. 
  • une assurance responsabilité civile professionnelle. 
Mandataire immobilier independant - Un couple signe l'achat d'un bien en la compagnie d'un mandataire immobilier

Le négociateur immobilier est un terme en général réservé aux commerciaux salariés au sein des agences immobilières. Sans être titulaire de la carte T, le négociateur exerce ses missions de recherche de mandats, de prospection, de visites, de conseil. Il réalise ses missions commerciales pour le compte de l’agence immobilière qui l’emploie. Il perçoit une rémunération sous la forme d’un salaire fixe et/ou variable en fonction des ventes réalisées.

Si le négociateur immobilier exerce de manière indépendante, il prend le statut d’agent commercial ou mandataire immobilier indépendant. Il doit donc créer sa propre entreprise, sous le régime de la micro-entreprise ou en entreprise individuelle (EI). Il signe un contrat de mandat avec un agent immobilier au nom et pour le compte duquel il va réaliser ses missions de prospection commerciale et de vente. 

 

Ainsi, il est possible de devenir mandataire indépendant en immobilier sans diplôme mais plus difficilement agent immobilier sans diplôme. Seule une longue pratique professionnelle peut alors permettre de décrocher la fameuse carte professionnelle. 

Tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer comme mandataire immobilier 

Vous avez envie de devenir mandataire immobilier ? Vous rêvez de vous reconvertir en négociateur immobilier indépendant ? Voici quelques points indispensables avant de vous lancer ! 

Qu’est-ce qu’un réseau de mandataires immobiliers ? 

Tout conseiller immobilier indépendant peut exercer pour le compte d’une agence immobilière ou pour le compte d’un réseau de mandataires. Cela permet de bénéficier de services et d’outils mutualisés, mais aussi de formations professionnelles continues pour améliorer ses performances. La digitalisation fait gagner du temps aux professionnels de l’immobilier, grâce à des logiciels et solutions numériques efficaces, permettant la diffusion rapide des annonces. 

Qu’est-ce qu’un agent commercial immobilier ? 

L’agent commercial agit pour le compte d’un agent immobilier, en vertu d’un mandat. La profession d’agent immobilier est réglementée, mais le statut d’agent commercial nécessite également quelques formalités comme l’inscription au registre spécial des agents commerciaux (RSAC). Au préalable, vous devez avoir signé un contrat de mandat avec un agent immobilier ou un réseau. 

Pourquoi faire appel à un mandataire immobilier ? 

L’agent commercial immobilier exerce en toute indépendance. Pour un propriétaire, il sera le seul interlocuteur. Il exerce son métier de mandataire immobilier dans une ville ou un quartier précis qu’il connaît particulièrement bien. Il maîtrise les évolutions récentes du quartier, les prix des dernières ventes réalisées, les grands projets à venir, etc. Son expertise s’avère précieuse pour convaincre un acheteur. Ainsi, il peut préciser facilement le prix de vente idéal, les attentes des acheteurs dans ce quartier et, par conséquent, les points forts et les points faibles du bien par rapport aux attentes réelles d’un acquéreur potentiel. 

Comment se lancer comme professionnel immobilier indépendant ? 

Si les informations recueillies sur la profession correspondent à votre profil et à vos envies, vous vous demandez sans doute comment débuter comme conseiller immobilier ? Que vous vouliez changer de vie, changer de ville, être votre propre patron, mieux gagner votre vie, il existe mille bonnes raisons de se lancer dans le métier… mais il ne faut pas brûler les étapes. 

  1. Se former : incollable sur le juridique mais commercial peu convaincant ou l’inverse ? Pour bien démarrer comme mandataire immobilier, une formation est indispensable pour maîtriser tous les sujets clés : savoir convaincre, savoir prospecter, savoir négocier, connaître les règles d’une vente immobilière, savoir gérer son entreprise, etc. 
  2. Définir son statut juridique : l’exercice en entrepreneur individuel est en général le plus simple. La loi du 14 février 2022 a créé un statut unique d’entreprise individuelle protégeant mieux le patrimoine personnel du travailleur indépendant et non plus seulement la résidence principale. L’inscription au registre spécial des agents commerciaux (RSAC) est requise. 
  3. Prévoir une trésorerie pour les premières semaines. Le temps est un élément important dans une vente immobilière. Entre le moment où vous allez commencer la prospection pour signer un mandat de vente avec un propriétaire et le moment où l’acte authentique de vente est signé, il se passe nécessairement plusieurs mois. Certains délais sont incompressibles (délai de rétractation). 
  4. Se faire accompagner par un réseau : votre réussite comme conseiller immobilier indépendant dépend largement de votre investissement et de votre réseau. Formation, logiciels, écoute, annonces, solutions digitales sont ainsi mutualisées. Vous gagnez du temps et performez !